Alliance Franco-Russe
A+ A A-
  • Écrit par Antoine
  • Catégorie : Uncategorised
  • Affichages : 699

Les poupées russes - Matriochkas

Une matriochka ou poupée russe, mamushka ou babouchka est un ensemble de poupées traditionnelles fabriquées et vendues principalement en Russie et en Ukraine. Ces poupées sont creuses et ont la particularité d'abriter en leur sein une autre poupée plus petite. Cette dernière à son tour en abrite une autre, dans un nombre variable pouvant aller à cinq poupées imbriquées. À cause de la difficulté volumétrique, il est quand même rare de trouver des matriochkas de plus de vingt poupées. Elles sont multicolores et caractérisées par la présence d'éléments décoratifs dans la peinture tels que des vases ou des récipients tenus par les poignets. Parfois, les poignets intérieurs sont égaux, mais ils peuvent être différenciés dans l'expression de la poupée ou dans le récipient qu'ils soutiennent.

 

Actuellement en Russie, les matriochkas sont l'un des principaux souvenirs achetés par les touristes. En conséquence, leur variété a augmenté, traversant leurs limites traditionnelles. Par exemple, on peut trouver des Matriochkas représentant des familles avec des animaux de compagnie, ou des matriochkas représentant le président Poutine et ses prédécesseurs au pouvoir.

Les matriochkas sont généralement sculptées en bois et à la main avec du tilleul à cause de sa texture légère et fine. Toutes les poupées incluses dans la matriochka doivent être fabriquées à partir du même bloc de bois. Elles sont peintes avec de la peinture à huile et très rarement avec de l'aquarelle. A l'origine, les peintres utilisaient de la gouache qui est très similaire à l'aquarelle, mais beaucoup plus opaque. La fabrication débute généralement par la plus petite des poupées.

 

Histoire des poupées russes

Les premières poupées russes sont apparues à la fin du 19e siècle. Rapporté par un vieux sage du pays du soleil levant dans l'atelier du moscovite Mamontov, elles seraient d'origine japonaise. La statuette du vieux sage représentait Fukurum et était conçue de la même façon que les matriochkas de nos jours. Quatre autres petites statuettes s'imbriquaient les unes dans les autres et symbolisaient la fortune. Ce n'est que plus tard qu'un peintre russe du nom de Serguei Maliutin créa une poupée semblable. Celle-ci connut un succès instantané et fut nommée « matriochka ». En 1900, Mamontov exposa les poupées à l'exhibition universelle de Paris, et elles remportèrent la médaille de bronze. Durant la Perestroïka, les leaders de l'Union soviétique étaient très souvent représentés en matriochkas. Il y avait en premier lieu Mijaíl Gorbatchev qui dévoilait Leonid Brézhnev et ensuite Nikita Jrushchov, Lósif Staline, puis en dernière position Vladimir Lénine.

 

 

 

 Signification des poupées russes

 La signification la plus commune des matriochkas se réfère à la maternité. Une grande poupée traduit l'image des femmes slaves donnant naissance à leurs filles qui, à leur tour, enfantent d'autres, et ainsi de suite. La symbolique des matriochkas renvoie aussi à l'idée de la volonté populaire du peuple russe à s'ouvrir à l'extérieur. Certains disent que ces poupées traduisent le désir du peuple russe de se faire connaitre des autres, puisque d'après eux, le monde extérieur ne connait que la couche superficielle et ne regarde pas sa vraie personnalité cachée.

 

Pour les russes, les matriochkas ont la capacité d'accorder des souhaits. Beaucoup disent que si vous écrivez sur un papier un souhait et que vous le mettez à l'intérieur de la plus petite poupée, au fil du temps, ce désir deviendra une réalité. Les matriochkas représentent aussi la vision de la chaleur, de l'amour et du confort familial, ainsi que du mariage russe. Enfin, elles ont une fonction éducative, car à l'origine, c'était des jouets fabriqués pour les enfants.

  • Écrit par Antoine
  • Catégorie : Uncategorised
  • Affichages : 4523

Poupées russes et femmes slaves

Les Poupées russes et leur signification

On parle plus souvent d’alliance franco-russe pour les alliances militaires répétées entre l’Empire Russe et la France. L’impératrice Catherine II fut la première à vouloir allier la grande Russie et la cour royale française.

Toutefois, la création d'un couple composé d'un homme français et d'une femme russe impose des challenges surprenants.

Les femmes slaves : tradition et modernité

La Russie est un des rares pays développés dans lequel cohabitent en toute sérénité la modernité et les valeurs culturelles ancestrales. Le pays connait en effet un taux d'alphabétisation très élevé et continue de donner pourtant à ses fils et filles une éducation axée sur des valeurs qui sont pour la plupart traditionnelles. Cet attachement à la tradition est aussi révélé à travers un des symboles forts du pays que représentent les poupées russes. Quelles sont donc les règles de vertu et de dignité qui sont transmises aux dames de ce pays ?

                                                                                                                          

L'éducation russe, un mélange savant entre le passé et le présent

Les femmes slaves avec les épreuves de l'époque soviétique ont appris à être fortes et débrouillardes. Les mères ont ainsi réussi à transmettre cette capacité d'adaptation aux générations suivantes. Depuis cette époque, beaucoup de changements sont intervenus dans le quotidien des Russes, emmenant le pays à la hauteur des autres puissances mondiales.

 

Alors que sous d'autres cieux, la modernité est venue avec son lot d'émancipation et de réclamation d'égalité, les femmes de l'Est européen sont restées liées à leurs valeurs traditionnelles. Elles sont particulièrement accrochées à la famille et au respect de l'humain. Elles portent très peu de regards critiques sur l'apparence physique ou l'âge de leur partenaire, s'attardant plus sur leur caractère, leur expérience, leur personnalité et surtout leur moralité. Malgré le fait qu'elles soient pour la plupart détentrices de diplômes parfois universitaires, elles se révèlent souvent être des conjointes attentionnées, attachantes et simples. Reconnaissons-le, les russes font partie des femmes les plus désirées dans le monde pour des unions durables.

 

Qualités des femmes slaves

Lorsque l'on parle des slaves au féminin, le premier sourire qui apparait sur le visage a toujours trait à leur beauté physique. Si pour beaucoup de personnes le secret de cette beauté est énigmatique, il faut comprendre qu'il demeure dans leurs origines. Ces peuples ont connu en effet un mixage entre les peuples indo-européens, les Mongols, les Scandinaves ou encore les tribus de la Germanie. Le résultat produit donc des dames aux visages ronds, une peau claire, des pommettes saillantes et des traits doux. Leurs cheveux blonds ou bruns associés à leur taille en forme de sablier les rendent très désirables.

 

Au-delà de leur beauté qui reste un atout majeur, ces dames ont un goût vestimentaire simple, mais élégant, en s'appuyant sur des tenues de couleurs chatoyantes, les pierres précieuses et un amour poussé pour les fourrures. Ces dernières sont d'ailleurs assez adaptées au climat qui prévaut dans la région.

 

Une autre qualité qui est récurrente chez les filles de l'est est leur force de caractère. Elles sont en effet capables de faire face à toutes les situations devant lesquelles elles ne capituleront jamais. Cette force d'esprit leur permet de garder solidement leurs familles contre vents et marrées. Ce trait de caractère solide qui vient des valeurs traditionnelles est aussi traduit à travers les Matriochkas.

 

Les poupées russes, entre tradition et modernité

Symbole fort du pays des tsars, les matriochkas que certains appellent encore poupées gigognes représentent pour le pays un symbole de fertilité et de la famille. Si elles sont utilisées de nos jours comme des objets de décoration, elles furent autrefois des représentatives des différents membres de la même famille. Il suffisait alors de les démonter une à une pour parcourir les parents tels que le père et la mère, mais aussi l'oncle et la tante, parfois même le frère et la sœur.

 

La matriochka à l'origine représentait la femme à l'état traditionnel ; elle est donc proposée sous des formes et des motifs différents au milieu desquels l'on verra toujours la paysanne de l'Europe de l'Est qui est restée ancrée à ses valeurs.